Madame la députée, Monsieur le député,

Nous vous faisons part de notre étonnement en apprenant que les députés ont adopté hier un amendement au projet de loi sur « l’école de la confiance ». Cet amendement stipule que désormais dans les formulaires scolaires, en substitution des habituels « père » et « mère », apparaîtront les mentions « parent 1 » et « parent 2 ». Passons sur le terme « d’arriérés » employé par la députée Jennifer de Temmerman (LREM), qui traduit une curieuse conception du respect des pensées d’autrui, particulièrement des pensées des personnes en désaccord avec les siennes et sur le terme « d’égalité sociale », peu approprié dans le cas présent. Cet amendement intervient alors même que la loi sur la bioéthique n’a pas encore été votée au parlement, comme si la légalisation de la PMA pour les femmes seules ou en couple était d’ores et déjà actée. Cela traduit, à notre sens, un manque de considération du gouvernement à l’égard de nos députés et à l’égard des citoyens qui sont intervenus et interviennent encore dans les différents débats organisés un peu partout en France.

Les AFC de Savoie comptent sur vous pour faire prévaloir l’intérêt et les droits de l’enfant devant les revendications de lobbyes largement minoritaires et devant la volonté d’extension de la loi du marché a la procréation.

Recevez, Madame la députée, Monsieur le député, l’expression de nos salutations respectueuses.

Véronique Bel, présidente de la Fédération de Savoie